Webminstats

webminstats permet la surveillance de nombreux paramètres significatifs du système à l'aide d'un navigateur Internet. Depuis que les navigateurs sont couramment disponibles sur tous les systèmes, de tels projets sont souvent très populaires parmi les administrateurs de réseaux (hétérogènes).

David Bouius a commencé à travailler sur Webminstats en août 2001. Vers la fin de 2001, il a commencé à recevoir de l'aide d'Eric Gerbier, qui a repris le projet lorsque David manqua de temps pour continuer sa coordination.

Webminstats offre plusieurs avantages sur les projets similaires. Il est, par exemple, beaucoup plus rapide que MRTG , un classique du genre, parce qu'à la différence de Webminstats, ce dernier crée aussi les graphes qui ne sont pas actuellement nécessaires.

Comme son nom l'indique, Webminstats est basé sur le projet Webmin, qui permet l'administration de systèmes Unix à partir du web. Cela permet de partager les fonctionnalités de contrôle d'accès entre Webmin et Webminstats et le rend également configurable par un navigateur.

Le moteur de Webminstats est basé sur RRDTool (Round Robin Database Tool) de Tobi Oetker, qui fournit une réimplémentation plus rapide et plus flexible des capacités de stockage et d'affichage du projet MRTG déjà mentionné. Comme il ne fournit pas les fonctions de collecte de données et d'interface, RRDTool ne se substitue pas à MRTG. Il peut plutôt être utilisé par MRTG comme base de données sous-jacente.

Ces fonctions sont aussi utilisées par Webminstats. Pour la collecte des données, Webminstats fournit 32 modules, qui permettent la surveillance de la charge CPU, l'espace disque, les IRQ, Internet (FTP/HTTP), le courrier (Sendmail, POP, IMAP), la mémoire, les processus et le nombre d'utilisateurs, ..., avec une précision d'une minute.

Webminstats a été écrit en Perl ; c'est un Logiciel Libre publié sous la Licence Publique Générale de GNU. Les langues supportées sont l'anglais, le français, l'allemand (partiellement), l'espagnol (partiellement)


page principale (en anglais)
merci à SourceForge Logo pour son hébergement
Page modifiée le 27 mars 2013
version anglaise de cette page